Vous êtes ici :
Accueil>Château - Musée>Musée>Louis et Margalide Le Bondidier

Partager :

Le Mont Perdu de Schrade

Louis et Margalide Le Bondidier

Amoureux des Pyrénées

Louis et MargalideCe couple de lorrains, Louis et Margalide Le Bondidier, arrivé  dans les Pyrénées lors d’une mutation professionnelle du Trésor Public, éprouve dès son arrivée un coup de foudre pour ces montagnes.
Du Mont-Perdu au Vignemale, Louis et Margalide enchaînent les ascensions, réalisent des premières. Pyrénéistes reconnus, deux sommets portent d’ailleurs leur nom : pic Le Bondidier et pic Margalide.

La curiosité pour la culture de leur région d’adoption les pousse à s’investir, chacun à leur manière, dans des institutions pyrénéistes, touristiques et dans des recherches ethnographiques avant de s’investir dans la création d’un musée dans le château fort.

Une vie consacrée au patrimoine

La ville de Lourdes acquiert le château fort en 1894 et l’affecte en 1920 à un musée. La gestion en est confiée au Touring de Club de France.

Le musée Pyrénéen est officiellement inauguré le 17 septembre 1922  par le ministre des Beaux-Arts, Léon Bérard. Son administration est confiée à Louis Le Bondidier, premier conservateur. Il fonde dans l’espace du château, le musée Pyrénéen, un musée sur l’histoire des Pyrénées françaises et espagnoles aux 19e et début 20e siècles.

Louis est secondé dans cet ambitieux projet par sa femme, Margalide, pour la réalisation du parcours muséographique et de sa mise en scène. Nous lui devons, entre autres, la réalisation de maquettes d’architectures pyrénéennes dans le jardin.